< Virus

Combien de temps le coronavirus est-il infectieux ?

Texte mis à jour le 2020-05-20


On ne sait pas précisément, et cela dépend des surfaces.

Stabilité du coronavirus: L’ARN du coronavirus SARS-CoV-2 a pu être détecté sur diverses surfaces plusieurs jours, jusqu’à une semaine, après qu’elles aient été souillées surtout pour les plastiques, métaux et masques. Néanmoins, la probabilité que ces particules virales puissent infecter une autre personne n’a pas été mesurée. Il est donc difficile actuellement de savoir combien de temps le virus reste infectieux sur diverses surfaces. La plupart des études publiées ont simplement mesuré la présence de l’ARN du virus mais pas sa virulence effective. Les données disponibles concernant le temps pendant lequel le virus reste détectable peuvent donc donner une idée de la durée d’infectiosité maximale.

Virulence: Pendant la période infectieuse, une personne infectée va toucher certaines surfaces (poignées de porte, boutons de la machine à café, ascenseurs, barre du caddie, rampes dans les transports en commun, etc…) qui seront ensuite touchées par des dizaines d’autres personnes. Le nombre de personnes contaminées par une personne infectée varie beaucoup de personne à personne, et augmente en fonction de la densité de population. Il a été estimé qu’une personne infectée contamine au total typiquement 2-6 personnes. Toutes les personnes qui touchent des surfaces contaminées ne seront pas infectées, surtout si elles appliquent elles-mêmes des règles d’hygiène strictes.

Evaluation de la stabilité du coronavirus en laboratoire ou hôpital à partir de quantités importantes de virus :

papier/carton ~ 24h

cuivre ~ 4h

tissu en coton ~ 1 jour

acier ~ 4 jours

plastique ~ 3-7 jours selon les études

verre céramique ~ 5 jours

masque chirurgical ~ 7 jours

Après 5 min dans la javel, ou l’éthanol à 70%, ou le savon, le virus est inactivé.

Attention: ces valeurs indicatives sont données à température ambiante et à l’intérieur - elles peuvent varier dans d’autres conditions de température, d’illumination et d’humidité.

En particulier, dans les conditions du solstice d’été dans les régions tempérées, l’illumination du soleil a un effet important d’inactivation du virus sur des matériaux non poreux. Une heure d’illumination de SARS-CoV-2 en suspension dans de la salive simulée et séchée suffit à inactiver les particules virales.


facebook twitter linkedin

Sources

Mesure de la stabilité du virus dans différentes conditions environnementales.

Chin, A., Chu, J., Perera, M., Hui, K., Yen, H. L., Chan, M., ... & Poon, L. (2020). Stability of SARS-CoV-2 in different environmental conditions.

Stabilité et méthodes d’inactivation des coronavirus.

Kampf et al., J Hosp Infect. 2020 Mar 104(3):246-251. Persistence of coronaviruses on inanimate surfaces and their inactivation with biocidal agents.

Le virus du Covid-19 et celui du SARS persistent de manière similaire sur les différents supports.

Van Doremalen et al., N Engl J Med 2020; 382:1564-1567. Aerosol and Surface Stability of SARS-CoV-2 as Compared with SARS-CoV-1.

Mesures de stabilité pour l’agent du SARS-CoV-1.

Duan, S. M., Zhao, X. S., Wen, R. F., Huang, J. J., Pi, G. H., Zhang, S. X., ... & Dong, X. P. (2003). Stability of SARS coronavirus in human specimens and environment and its sensitivity to heating and UV irradiation. Biomedical and environmental sciences: BES, 16(3), 246-255.

Synthèse des informations connues fin mars 2020 sur SARS-CoV-2.

Bar-On, Y. M., Flamholz, A., Phillips, R., & Milo, R. (2020). SARS-CoV-2 (COVID-19) by the numbers. Elife, 9, e57309.

Une étude montre que la lumière du soleil simulée rapidement inactive le coronavirus SARS-CoV-2 en suspension dans de la salive ou dans des milieux de culture puis séché sur de l’acier inoxydable. Lorsqu'il a été exposé à des UV de type B correspondant à la lumière solaire à une latitude de 40°N au niveau de la mer par temps clair, quatre-vingt-dix pour cent du virus infectieux a été inactivé après 7 minutes dans la salive lors du solstice d'été et après 14 minutes lors du solstice d'hiver. Ces données indiquent que la lumière naturelle du soleil peut être efficace comme désinfectant pour les matériaux non poreux contaminés.

Ratnesar-Shumate, S., Williams, G., Green, B., Krause, M., Holland, B., Wood, S., . . . Dabisch, P. (2020). Simulated Sunlight Rapidly Inactivates SARS-CoV-2 on Surfaces. The Journal of Infectious Diseases.

Pour aller plus loin

Une personne sans symptômes peut-elle contaminer d’autres personnes ?