< Vulnérables

Comment vivre avec une personne vulnérable ?

Texte mis à jour le 2020-05-03


Afin de protéger une personne vulnérable avec laquelle on vit, plusieurs mesures peuvent être utiles, à adapter selon les possibilités et la taille du logement.

Pour entrer dans le logis, toute personne doit se laver les mains pendant 20 secondes. Si les personnes entrantes reviennent d’un lieu professionnel où elles ont interagi avec de nombreuses personnes, il est préférable aussi de prendre une douche. Laissez vos chaussures dans l’entrée.

Pour interagir avec la personne vulnérable, garder une distance de 1,5 m - 3 m. Se laver les mains avant d’être en contact direct avec la personne vulnérable. Mettre un masque pour discuter dans la même pièce que cette personne. Essayer d’avoir une fenêtre ouverte pour bien aérer si vous restez plus de 10 minutes en présence de la personne. Remplacez le masque immédiatement lorsqu’il est contaminé. Se laver les mains après avoir retiré le masque. Ne pas hausser la voix afin d’éviter les postillons et aérosols, tourner la tête pour tousser ou éternuer.

Pour le sommeil,prévoir une chambre individuelle bien ventilée pour la personne vulnérable et aérer cet espace en ouvrant les fenêtres 30 min le matin, le midi et le soir.

Pour se laver, la personne vulnérable devrait se laver les dents et le corps idéalement dans une salle de bains différente des autres personnes du logis, ou sinon nettoyer à fond la salle de bain, les toilettes et l’évier avant chaque utilisation par la personne vulnérable. Si possible, consacrez une poubelle avec sac fermé à la personne vulnérable et une autre pour les autres.

De manière générale, éviter que la personne vulnérable fasse elle-même le ménage des surfaces et le lavage des vêtements possiblement contaminés.

ALIMENTATION

DÉCHETS

OBJETS À RISQUE DE CONTAMINATION

ENFANTS

Il n’est pas conseillé qu’une personne vulnérable s’occupe des enfants, surtout s’ils ont des contacts avec d’autres personnes. Les enfants ont typiquement des symptômes plus faibles que les adultes, mais ils peuvent attraper et transmettre le virus. Il est aussi plus difficile aux enfants de respecter scrupuleusement les gestes barrières.


facebook twitter

Sources

L'étude épidémiologique en Chine de 105 cas de COVID-19 et de leurs contacts étroits révèle que la transmission secondaire du SARS-CoV-2 a eu lieu dans 64 des 392 contacts familiaux (16,3 %). Le taux d'attaque secondaire chez les enfants était de 4 %, contre 17,1 % chez les adultes. Le taux d'attaque secondaire chez les contacts au sein des ménages avec des patients de référence mis en quarantaine par eux-mêmes depuis l'apparition des symptômes était de 0 %, contre 16,9 % chez les contacts sans patients de référence mis en quarantaine. Le taux d'attaque secondaire des contacts qui étaient les conjoints des cas index était de 27,8 %, contre 17,3 % pour les autres membres adultes des ménages.

Li, W., Zhang, B., Lu, J., Liu, S., Chang, Z., Cao, P., ... & Chen, J. (2020). The characteristics of household transmission of COVID-19. Clinical Infectious Diseases.

A Shenzen, d’après une étude épidémiologique de 391 cas de COVID-19, le pourcentage de contacts familiaux (ceux qui partagent une chambre, un appartement ou un autre type de couchage) dont l'infection par le SARS-CoV-2 a été confirmée ultérieurement, a été estimé à 15%.

Bi, Q., Wu, Y., Mei, S., Ye, C., Zou, X., Zhang, Z., Liu, X., Wei, L., Truelove, S. A., Zhang, T., Gao, W., Cheng, C., Tang, X., Wu, X., Wu, Y., Sun, B., Huang, S., Sun, Y., Zhang, J., Ma, T., … Feng, T. (2020). Epidemiology and transmission of COVID-19 in 391 cases and 1286 of their close contacts in Shenzhen, China: a retrospective cohort study. The Lancet. Infectious diseases, S1473-3099(20)30287-5. Advance online publication.

Autour d’un patient atteint de COVID-19 à Singapour, qui toussait et qui avait une forme légère de la maladie, le virus SARS-CoV-2 a été retrouvé en quantités importantes sur les objets suivants : stéthoscope, cuvette des toilettes, interrupteurs, bordure du lit, chaise, poignée de porte, lavabo, fenêtre.

Ong, S. W. X., Tan, Y. K., Chia, P. Y., Lee, T. H., Ng, O. T., Wong, M. S. Y., & Marimuthu, K. (2020). Air, surface environmental, and personal protective equipment contamination by severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2) from a symptomatic patient. Jama.

Dans un hôpital en Chine, le virus SARS-CoV-2 est retrouvé en quantités importantes sur les semelles des chaussures et sur le sol. On ne sait pas si ces particules virales sont infectieuses. Dans le doute, il est conseillé de laisser ses chaussures à l’entrée de chez soi.

Guo, Z. D., Wang, Z. Y., Zhang, S. F., Li, X., Li, L., Li, C., ... & Zhang, M. Y. (2020). Aerosol and surface distribution of severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 in hospital wards, Wuhan, China, 2020. Emerging infectious diseases, 26(7).

Pour aller plus loin

Comment améliorer l’hygiène de son environnement?

Pourquoi doit-on faire attention si on vit avec une personne vulnérable?

Quelles sont les personnes vulnérables ?

Comment se laver les mains ?

Comment mettre et retirer son masque ?

Une personne sans symptômes peut-elle contaminer d’autres personnes ?