< Enfants

Les enfants peuvent-ils être infectés par le coronavirus SARS-CoV-2 ?

Texte mis à jour le 2020-05-03


Oui, les enfants peuvent être porteurs du coronavirus SARS-CoV-2. De nombreux enfants ont été infectés en Chine et dans les pays européens. En général, leurs symptômes sont moindres que chez les adultes bien qu’ils montrent autant de charge virale dans leur nez, et sont donc a priori aussi contagieux que les adultes.

Dans différents pays, les tests montrent que le pourcentage d’enfants parmi les personnes atteintes de COVID-19 est inférieur au pourcentage d’enfants présents dans la population totale. Ces résultats ne signifient pas nécessairement que les enfants ont un taux d’infection inférieur à celui des adultes, car la proportion de tests positifs dépend de la sélection des personnes qui sont testées. Comme les adultes malades du virus SARS-CoV-2 présentent plus de symptômes importants que les enfants, et comme les tests sont réalisés préférentiellement sur les personnes symptomatiques, davantage d’adultes sont testés, et cela contribue très probablement à trouver un plus grand nombre de tests positifs chez les adultes.

En Islande, en Corée du Sud et en Chine, des tests ont été réalisés sur un échantillon relativement aléatoire de la population, ce qui a permis d’observer que la probabilité d’être testé positif au SARS-CoV-2 est plus forte dans la tranche 30-40 ans, et plus faible chez les 10-20 ans, et encore plus faible chez les 0-10 ans.

Selon les analyses épidémiologiques publiées de cas de COVID-19 et de leurs contacts étroits, il est estimé que les enfants ont un risque d’infection soit inférieur, soit similaire à celui de la population générale quand ils sont en contact avec une personne atteinte de COVID-19. Il est probable qu’au tout début de l’épidémie, comme les personnes infectées étaient principalement des voyageurs provenant de Chine ou d’Italie, le virus se soit tout d’abord principalement transmis via les adultes. Aujourd’hui, avec la fermeture des écoles dans la plupart des pays, il est difficile d’estimer le risque de transmission enfant-enfant. Dans le lycée de Crépy-en-Valois (Oise, France), 38% des lycéens, 43% des enseignants, et 59% des personnels travaillant dans l’établissement scolaire, parmi ceux qui ont effectué un test sérologique, ont été positifs, confirmant une infection au SARS-CoV-2.

Comme les enfants peuvent attraper le coronavirus SARS-CoV-2, ils doivent suivre les mêmes règles d’hygiène et de distanciation sociale que les adultes.


facebook twitter linkedin

Sources

Etude rétrospective de >40 000 cas de COVID-19 en Chine: 1% des personnes testées COVID+ sont dans la tranche d’âge 10-19 ans (549 enfants) et 1% des testés COVID+ sont des enfants de moins de 10 ans (416 enfants).

Vital Surveillances (2020). The epidemiological characteristics of an outbreak of 2019 novel coronavirus diseases (COVID-19)—China, 2020. China CDC Weekly, 2(8), 113-122.

Les enfants représentent 16,8% de la population en Chine.

National Bureau of Statistics, China census data (2020) (dernier accès le 1er mars 2020).

Le test COVID de 13 080 personnes volontaires en Islande a montré que la probabilité d’être testé positif est très faible (<0,2%) dans la tranche 0-10 ans, autour de 0,4% dans la tranche 10-20 ans alors qu’elle est de 1,5% dans la tranche 40-50 ans (Figure 2E).

Gudbjartsson, D. F., Helgason, A., Jonsson, H., Magnusson, O. T., Melsted, P., Norddahl, G. L., ... & Eiriksdottir, B. (2020). Spread of SARS-CoV-2 in the Icelandic population. New England Journal of Medicine.

Test de 1391 enfants à Wuhan entre janvier et février 2020 : 12% ont été testés positifs.

Lu X, Zhang L, Du H, Zhang J, Li YY, Qu J, Zhang W, Wang Y, Bao S, Li Y, Wu C, Liu H, Liu D, Shao J, Peng X, Yang Y, Liu Z, Xiang Y, Zhang F, Silva RM, Pinkerton KE, Shen K, Xiao H, Xu S, Wong GWK; Chinese Pediatric Novel Coronavirus Study Team. SARS-CoV-2 Infection in Children. N Engl J Med. 2020 Mar 18.

L'étude épidémiologique de 391 cas de COVID-19 à Shenzen et de leurs contacts indique que les enfants ont un risque d'infection similaire à celui de la population générale.

Bi, Q., Wu, Y., Mei, S., Ye, C., Zou, X., Zhang, Z., ... & Gao, W. (2020). Epidemiology and Transmission of COVID-19 in Shenzhen China: Analysis of 391 cases and 1,286 of their close contacts. MedRxiv.

L'étude épidémiologique de 636 cas et de leurs contacts à Wuhan et Shanghai indique que les enfants ont un risque d'infection plus faible que celui de la population générale.

Zhang J., Litvinova M., Liang Y., et al. (2020) Changes in contact patterns shape the dynamics of the COVID-19 outbreak in China. Science, Apr 29;eabb8001.

L'étude épidémiologique de 105 cas de COVID-19 et de leurs contacts étroits révèle que la transmission secondaire du SARS-CoV-2 a eu lieu dans 64 des 392 contacts familiaux (16,3 %). Le taux d'attaque secondaire chez les enfants était de 4 %, contre 17,1 % chez les adultes. Le taux d'attaque secondaire chez les contacts au sein des ménages avec des patients de référence mis en quarantaine par eux-mêmes depuis l'apparition des symptômes était de 0 %, contre 16,9 % chez les contacts sans patients de référence mis en quarantaine. Le taux d'attaque secondaire des contacts qui étaient des conjoints des cas index était de 27,8 %, contre 17,3 % pour les autres membres adultes des ménages.

Li, W., Zhang, B., Lu, J., Liu, S., Chang, Z., Cao, P., ... & Chen, J. (2020). The characteristics of household transmission of COVID-19. Clinical Infectious Diseases.

Etude de 10 enfants qui ont attrapé le COVID-19 en janvier-février 2020 : 7 d'entre eux l'ont attrapé à la maison par contact direct avec un adulte atteint de COVID-19, et l'un suite à un trajet en bus dans lequel voyageaient deux personnes en provenance de Wuhan qui se sont avérées atteintes de COVID-19. Pour ces enfants infectés, les premiers symptômes sont apparus en moyenne 6,5 jours après l'exposition à une personne atteinte de COVID-19. Un nouveau-né de 3 mois, qui était pris en charge par d'autres personnes, a contaminé ses deux parents, qui ont développé des symptômes 7 jours après s'être occupé du nouveau-né sans protection.

Cai, J., Xu, J., Lin, D., Xu, L., Qu, Z., Zhang, Y., ... & Xia, A. (2020). A Case Series of children with 2019 novel coronavirus infection: clinical and epidemiological features. Clinical Infectious Diseases.

Dans le lycée de Crépy-en-Valois (Oise, France), 38% des lycéens, 43% des enseignants, et 59% des personnels travaillant dans l’établissement scolaire qui ont effectué un test sérologique ont été positifs, confirmant une infection au SARS-CoV-2. Le taux de transmission secondaire intra-familial a été estimé à 11% vers les parents et à 10% vers les frères et sœurs.

Fontanet, A., Tondeur, L., Madec, Y., Grant, R., Besombes, C., Jolly, N., ... & Temmam, S. (2020). Cluster of COVID-19 in northern France: A retrospective closed cohort study. medRxiv.

Les charges virales mesurées chez les enfants atteints de COVID-19 sont aussi importantes que chez les adultes.

Jones, T.C., Mühlemann, B., Veith, T., Zuchowski, M., Hofmann, J., Stein, A., Edelmann, A., Max Corman, V., Drosten, C. (2020) An analysis of SARS-CoV-2 viral load by patient age.

L’analyse de questionnaires en Chine indique que les enfants sont trois fois moins à risque que les adultes d'être infectés par SARS-CoV-2.

Zhang, J., Litninova, M., Liang, Y., Wang, Y, Wang, W., Zhao, S., Wu, Q., Merler, S., CÉCILE VIBOUD, Vespignani, A., Ajelli, M., Yu, H. (2020) Changes in contact patterns shape the dynamics of the COVID-19 outbreak in China. Science, article online on April 29.

Pour aller plus loin

Qu’est-ce qu’un contact étroit ?

Comment préparer le retour de mon enfant à l’école ?