< Masques

Quels sont les différents types de masques ?

Texte mis à jour le 2020-05-27


Aucun masque n’offre une protection totale contre l’émission et la réception de particules virales. Le type de masque à utiliser dépend de sa disponibilité et son coût, et du risque de contamination auquel on est exposé. Bien manipulé, il jouera toujours un rôle barrière.

Il existe quatre catégories de masques, de matériaux et conception différents :

* Masques chirurgicaux : ce sont les masques jetables normalement utilisés par les soignants. Ils ont 3 couches de tissu non-tissé : une extérieure hydrophobe qui empêche les gouttelettes de pénétrer dans le masque ; une intermédiaire qui bloque les bactéries, les fluides corporels et les contaminants particulaires ; et la couche intérieure en contact avec le nez et la bouche qui absorbe l’humidité.

- Respirateurs de protection : ils sont appelés FFR, filtering facepiece respirator, “respirateur pièce faciale filtrante” et sont de plusieurs types. Leur objectif primaire est de protéger les soignants qui sont en contact prolongé avec des patients fortement contagieux.
En Europe, en Russie et dans les pays du Maghreb, ils sont approuvés comme FFP (suivi par un nombre qui indique l’efficacité de filtration). On les nomme aussi P1 à P3, abréviation de FFP1-FFP3. Aux Etats-Unis, au Mexique, en Turquie et en Inde, ils sont certifiés comme N, R ou P selon leur résistance à l’huile (suivi par le pourcentage de filtration): N95, N99 or N100. En Chine, ils sont certifiés KN ou KP95, en Australie et Nouvelle Zélande, P2, en Corée du Sud, Korea 1st class/KF94, au Japon, DS/DL2, au Brésil, PFF2.

- Respirateurs élastomériques (Elastomeric respirator) : avec des cartouches filtrantes (cartridge) ou des filtres, ils sont comparables aux respirateurs de protection, mais réutilisables. Ils sont normalement utilisés pour se protéger de gaz ou de poudres ; ils ne sont pas communs parmi les soignants.

- Masques en tissu : Masques lavables et réutilisables, qui peuvent être fabriqués chez soi. Ils ont un pouvoir de filtration moins important que les autres types de masque, mais ils peuvent bloquer les gouttelettes émises en toussant, éternuant, parlant et respirant. A l’inverse, ils peuvent absorber des gouttelettes émises par un interlocuteur.

Les éléments importants qui déterminent la capacité d’un masque à empêcher la propagation du virus sont le pouvoir de filtration et l’adhérence au visage : les particules ne doivent pas pouvoir entrer ou sortir à travers ou autour du masque.

Le pouvoir de filtration (pourcentage de particules qui sont bloquées par le masque) : change avec la dimension des particules, leur vitesse et charge électrique.

- masques chirurgicaux :

en entrée : de 22% à 94% pour les masques chirurgicaux, de 19% à 44% pour les masques de dentiste

en sortie : de 22% à 95% pour les masques chirurgicaux, de 18% à 38% pour les masques de dentiste

Cette énorme variation est due aux matériels utilisés, aux buts du masque (chirurgiens, dentistes, infirmiers…) et au fait qu’il n’existe pas un seul standard de certification comme pour les respirateurs.

- respirateurs de protection :

en entrée : 95%, 99% et 99.97% pour les types N (le nombre indique le pourcentage de filtration) ; 80%, 94% et 99% respectivement pour FFP1, FFP2 et FFP3.

en sortie : du même ordre de grandeur pour les respirateurs sans valve, proche de 0% pour les respirateurs avec valve (car ils laissent passer le flux d’air sortant).

- masques en tissu : le pouvoir de filtration, en entrée et sortie, va en général de 70% à 97%. Les plus efficaces (94-97%) combinent un tissu qui filtre électrostatiquement (comme chiffon, soie, flanelle) et un autre qui filtre mécaniquement (par exemple coton à trame fine). Il faut éviter la soie synthétique seule (0-28% de filtration) ou le satin seul (3-25%).

Adhérence au visage

- masques chirurgicaux : ils laissent passer de l’air au-dessous et par les côtés.

- respirateurs de protection : s’ils sont bien ajustés au visage, l’adhérence est presque totale. Les soignants qui les utilisent sont formés pour le faire de la meilleure façon et un test d’adhérence est souvent nécessaire.

- masques en tissu : ils sont normalement moins ou aussi adhérents que les masques chirurgicaux, selon leur fabrication.

Astuce : L’ajout d’un morceau de collant en nylon par dessus le masque améliore l’adhérence et permet d’augmenter l’efficacité de filtration de 15% à 50%. Ceci a été démontré sur une période de 2h. Il est difficile actuellement de savoir si cette méthode fonctionne (rétention d’humidité ?) pour des durées plus longues.

Une infographie en anglais sur les différents types de masques.

https://www.cdc.gov/niosh/npptl/RespiratorInfographics.html


facebook twitter

Sources

L’usage des masques en continu réduit la transmission du virus de la grippe des enfants malades aux adultes qui les soignent.

MacIntyre, C. R., Cauchemez, S., Dwyer, D. E., Seale, H., Cheung, P., Browne, G., Fasher, M., Wood, J., Gao, Z., Booy, R., & Ferguson, N. (2009). Face mask use and control of respiratory virus transmission in households. Emerging infectious diseases, 15(2), 233–241.

Masques FFR, dénomination.

CDC - NPPTL - NIOSH-Approved Particulate Filtering Facepiece Respirators. (2020, April 9). Retrieved April 29, 2020.

Respirateurs élastomériques.

National Academy of Sciences, Engineering and Medicine. (2018, December 6). Elastomeric Respirators. Retrieved April 29, 2020.

Efficacité de filtration de plusieurs types de respirateurs selon des tests différents.

Rengasamy, S., Eimer, B. C., & Shaffer, R. E. (2009). Comparison of nanoparticle filtration performance of NIOSH-approved and CE-marked particulate filtering facepiece respirators. Annals of Occupational Hygiene, 53(2), 117-128.

nstitute of Medicine. (2016). Reusability of Facemasks During an Influenza Pandemic: Facing the Flu. Chapter: 2 Characteristics of Respirators and Medical Masks. Washington DC: The National Academies Press.

Efficacité de filtration de plusieurs types de masques. Testé avec NaCl (dimensions des particules environ 100 nm) et Paraffin Oil Test.

Jung, H., Kim, J., Lee, S., Lee, J., Kim, J., Tsai, P., & Yoon, C. (2014). Comparison of filtration efficiency and pressure drop in anti-yellow sand masks, quarantine masks, medical masks, general masks, and handkerchiefs. Aerosol Air Qual Res, 14(14), 991-1002.

Une couche de nylon (collants) autour de la tête au dessus du masque artisanal ou chirurgical améliore l'adhérence au visage et, en réduisant le passage d’air, augmente considérablement l’efficacité de filtration.

Mueller, A. V., & Fernandez, L. A. (2020). Assessment of Fabric Masks as Alternatives to Standard Surgical Masks in Terms of Particle Filtration Efficiency. medRxiv.

Efficacité de filtration des tissus communément utilisés pour la production des masques.

Konda, A., Prakash, A., Moss, G. A., Schmoldt, M., Grant, G. D., & Guha, S. (2020). Aerosol Filtration Efficiency of Common Fabrics Used in Respiratory Cloth Masks. ACS Nano. doi: 10.1021/acsnano.0c03252

Selon les normes de l’Association française de normalisation (Afnor), l’efficacité de filtration du matériau pour des particules de 3 μm (3 millièmes de millimètre) ou plus doit être supérieure ou égale à 90% pour les masques de catégorie 1, et supérieure ou égale à 70% pour ceux de catégorie 2. Ces masques filtrent donc les grosses gouttelettes expulsées par un malade atteint du COVID-19, gouttelettes dont le diamètre est de l’ordre de 5 μm.

AFNOR SPECS76-001, 28 avril 2020, Masques barrières : Guide d'exigences minimales, de méthodes d'essais, de confection et d'usage.

Les normes sont NIOSH-42CFR84 aux USA, EN 149:2001 ou EN 149:2009 en Europe, GB2626-2006 en Chine, AS/NZS 1716:2012 en Australie/Nouvelle-Zélande, KMOEL-2017-64 en Corée du Sud, JMHLW-2000 / Notification 214, 2018 au Japon, ABNT/NBR 13698:2011 au Brésil, NOM-116-2009 au Mexique.

NPPTL Respirator Assessments to Support the COVID-19 Response. The National Personal Protective Technology Laboratory (NPPTL). Centers for Disease Control and Prevention. Updated: 13 may 2020.

Pour aller plus loin

Pourquoi mettre un masque ?

Comment mettre et retirer son masque ?

Dois-je porter un masque si je n’ai pas de symptômes ?

Peut-on ré-utiliser un masque ?