< Rencontres

Pourquoi les rassemblements ne sont-ils pas recommandés pendant l’épidémie de COVID-19 ?

Texte mis à jour le 2020-06-23


Les événements de super-propagation ont principalement eu lieu lors de grands rassemblements pendant lesquels les personnes sont confinées à l'intérieur (chorale, bateau de croisière, festival, transport en commun aux heures de pointe, prison, abattoir ou école). Certains foyers épidémiques ont aussi démarré à l'extérieur lors de festivals, rencontres sportives ou manifestations.

Les grands rassemblements ont comme particularité :


Certaines activités, en particulier le fait de chanter, de crier ou de faire du sport, conduisent à une forte émission de gouttelettes et aérosols qui peuvent transmettre efficacement le coronavirus SARS-CoV-2 à des personnes proches. La probabilité de contamination augmente en fonction du nombre de personnes réunies et du temps passé ensemble.

En conséquence, de nombreux événements de super-propagation, pendant lesquels le virus a été transmis par un super-propagateur à de nombreuses personnes, ont eu lieu lors de grands rassemblements, généralement à l’intérieur mais pas uniquement.

Si un grand rassemblement est nécessaire, favorisez les échanges à l’extérieur, avec le respect de la distanciation sociale et le port du masque voire même d’une visière !


facebook twitter linkedin

Sources

Au Japon, de nombreux cas de contamination en “foyer” épidémiologique ou “cluster” ont eu lieu dans des endroits fermés : salle de sport, bateau-restaurant, hôpital, festival où il y avait des tentes avec un taux de ventilation minimale pour manger.

Nishiura, H., Oshitani, H., Kobayashi, T., Saito, T., Sunagawa, T., Matsui, T., ... & Suzuki, M. (2020). Closed environments facilitate secondary transmission of coronavirus disease 2019 (COVID-19). medRxiv.

Article soumis le 27 mai qui fait le point sur les situations super-propagatrices dans le cadre de la propagation de l'épidémie de COVID-19 et identifie les facteurs-clés d'une situation super-propagatrice.

Althouse, B. M., Wenger, E. A., Miller, J. C., Scarpino, S. V., Allard, A., Hébert-Dufresne, L., & Hu, H. (2020). Stochasticity and heterogeneity in the transmission dynamics of SARS-CoV-2. arXiv preprint arXiv:2005.13689.

Les 60 membres d’une chorale se sont réunis dans une pièce pour chanter pendant 2h30 le 10 mars 2020 dans l’état de Washington aux Etats-Unis. Ils ont respecté les distances de sécurité, ont utilisé des solutions hydro alcooliques mais n’ont pas mis de masques. Trois semaines plus tard, 45 d’entre eux étaient testés positifs au COVID-19.

Article du Los Angeles Times du 29 mars 2020.

L’analyse de 318 cas où une personne a contaminé au moins 2 autres personnes en Chine (pour un total de 1245 personnes COVID+) révèle que la majorité des contaminations ont eu lieu dans un espace fermé, principalement maison et transport, mais aussi restaurant, et que seule une contamination a eu lieu suite à une discussion à l’air libre avec une personne qui revenait de Wuhan.

Qian, H., Miao, T., Li, L. I. U., Zheng, X., Luo, D., & Li, Y. (2020). Indoor transmission of SARS-CoV-2. medRxiv.

Analyse des premiers foyers épidémiques au Royaume Uni, France et Espagne.

Hodcroft, E. B. (2020). Preliminary case report on the SARS-CoV-2 cluster in the UK, France, and Spain.

Analyse d’un foyer épidémique montrant que les grandes réunions de famille comme les enterrements et les fêtes d'anniversaire peuvent être des événements lors desquels la transmission du coronavirus SARS-CoV-2 est importante.

Ghinai, I., Woods, S., Ritger, K. A., McPherson, T. D., Black, S. R., Sparrow, L., ... & Arwady, M. A. (2020). Community transmission of SARS-CoV-2 at two family gatherings—Chicago, Illinois, February–March 2020.

Cette étude montre que plus le volume de la voix (amplitude) est élevé, plus le nombre de particules émises pendant la parole est élevée, allant de 1 à 50 particules par seconde (0,06 à 3 particules par cm3) pour des amplitudes faibles à élevées, quelle que soit la langue parlée (anglais, espagnol, mandarin ou arabe). De plus, une petite fraction des individus se comporte comme des «super émetteurs», libérant systématiquement dix plus de particules que les autres.

Asadi, S., Wexler, A. S., Cappa, C. D., Barreda, S., Bouvier, N. M., & Ristenpart, W. D. (2019). Aerosol emission and superemission during human speech increase with voice loudness. Scientific reports, 9(1), 1-10.

Pour aller plus loin

Qu’est-ce qu’une situation super-propagatrice pour la COVID-19 ?

Pourquoi les situations super-propagatrices sont-elles cruciales pour comprendre l'épidémie de COVID-19 ?

A quoi sert la distanciation sociale?

Quels sont les effets physiques du confinement et de la distanciation sociale ?