< Transmission

Peut-on attraper la COVID-19 sans interaction directe avec une personne contagieuse ?

Texte mis à jour le 2020-12-27


Oui, il est possible d’attraper le coronavirus SARS-CoV-2 par contact indirect, sans interagir avec une personne infectée. Quelques cas ont été décrits. Ce mode de contamination semble rare.

La COVID-19 se transmet principalement par gouttelettes et par aérosols, et très rarement par contact de surfaces souillées (fomites). Voir les questions Le coronavirus SARS-CoV-2 se transmet-il par aérosols ? et Comment la COVID-19 s’attrape-t-elle ? Les gouttelettes ne restent que quelques secondes en suspension dans l’air, alors que les aérosols peuvent y rester plusieurs heures. Il est donc possible de se faire contaminer par les aérosols expirés dans un lieu clos par une personne contagieuse, sans interaction rapprochée avec cette personne.

Quelques cas de transmission indirecte du coronavirus SARS-CoV-2 ont été décrits :

Pour la COVID-19, aucune contamination impliquant des livreurs et des fomites déposés sur les livraisons n’a été rapportée à notre connaissance. Ces quelques cas de transmission indirecte de la COVID-19 représentent une toute petite fraction des cas décrits en regard des nombreuses transmissions par contact rapproché avec une personne contagieuse (par gouttelettes et aérosols). Même s’ils sont plus difficiles à mettre en évidence et à détecter que les cas de transmission directe lors d’un contact, ils suggèrent que la transmission indirecte est rare. Le CDC américain considère que “le fait de toucher une surface n’est pas considérée comme un moyen courant de contamination”.

En Chine, les produits surgelés provenant de l’étranger sont soumis à des tests de détection du coronavirus SARS-CoV-2 et au moins 10 paquets ont été testés positifs. Néanmoins, la présence de l’ARN du virus ne veut pas dire que le virus est infectieux et en quantité suffisante pour contaminer une personne. De plus, le coronavirus ne survit pas à l’acidité du tube digestif, et aucune transmission de la COVID-19 par ingestion de nourriture n’a été observée. Voir la question Le coronavirus SARS-CoV-2 peut-il s’attraper en mangeant ?

Si la contamination par des objets contaminés est rare, pourquoi continuer à se laver les mains et éviter de toucher son visage ? Parce que le lavage des mains est une règle d’hygiène de base qui permet de se protéger de nombreux pathogènes et d’éviter leur dissémination. Il n’y a pas que le coronavirus dans la vie !

En conclusion, si vous pénétrez dans un endroit qui a été visité par d’autres personnes auparavant, aérez au maximum et portez un masque. Chez vous, n’oubliez pas d’aérer plusieurs fois par jour, même en hiver !


facebook twitter linkedin

Sources

Document Google régulièrement mis à jour, écrit par plus d'une dizaine d'experts américains, comportant des informations générales et pratiques sur la transmission de SARS-CoV-2 par aérosols. La durée pendant laquelle le coronavirus peut rester dans l'air intérieur dépend de l'environnement et est de l’ordre de 1-2 heures. Lorsque l'air extérieur pénètre dans un espace intérieur, il se mélange à l'air déjà présent à l'intérieur. Pour remplacer l'air chargé d'aérosols des espaces intérieurs par l'air extérieur, il faut entre 5 minutes et quelques heures selon les lieux.

FAQs on Protecting Yourself from COVID-19 Aerosol Transmission.

Une étude détaillée de personnes qui ont voyagé en train entre le 19 décembre 2019 et le 6 mars 2020 en Chine, a révélé que 234 passagers ont probablement été contaminés dans le train. Dans au moins 13 cas, la contamination a eu lieu alors que l’individu contagieux était sorti du train. Ceux qui étaient dans la même rangée que l’individu contagieux ont eu 10 fois plus de risque d’attraper la COVID-19 que ceux placés une ou deux rangées plus loin.

Hu, Maogui, et al. "The risk of COVID-19 transmission in train passengers: an epidemiological and modelling study." Clinical Infectious Diseases (2020).

Etude très détaillée des 310 passagers d'un vol Milan-Corée du Sud : visite médicale dans l'aéroport avant de partir, seuls les asymptomatiques ont pris l'avion (11 symptomatiques n'ont pas pris l'avion), masques obligatoires pendant toute la durée du vol sauf aux toilettes, quarantaine de 14 jours en arrivant en Corée et suivi médical pendant les 14 jours, tests COVID-19. Une personne de 28 ans a été contaminée lorsqu’elle a enlevé son masque pour aller aux toilettes lors de ce vol Milan-Corée du Sud. Cette personne s'était mise en quarantaine pendant 3 semaines seule à son domicile en Italie avant le vol et n'avait pas utilisé les transports en commun pour se rendre à l'aéroport. Elle a eu les premiers symptômes 8 jours après le vol. Dans l'avion, elle a utilisé les mêmes toilettes qu'une personne pré-symptomatique (testée positive 2 jours après le vol). Les 18 membres de l'équipage de cabine et du personnel médical n’ont pas été contaminés. Ils portaient tous des masques.

Bae, S. H., Shin, H., Koo, H. Y., Lee, S. W., Yang, J. M., & Yon, D. K. Asymptomatic Transmission of SARS-CoV-2 on Evacuation Flight. Emerging infectious diseases, 26(11).

Une personne a été contaminée en allant dans un bus dans lequel avait séjourné une personne atteinte de la COVID-19 alors que celle-ci avait quitté le bus 30 minutes avant.

Chen, S. (2020) Coronavirus can travel twice as far as official ‘safe distance’ and stay in air for 30 minutes, Chinese study finds. South China Morning Post. 9 March 2020.

En janvier-février 2020 à Guangzhou en Chine, une personne a été contaminée en montant dans un ascenseur dans lequel un individu, qui s’est ensuite avéré positif au coronavirus SARS-CoV-2, était monté 2 minutes avant. Aucune des deux personnes ne portait un masque et elles ont appuyé sur le même bouton d’ascenseur. On ne sait pas si la contamination s’est faite de manière indirecte par contact du bouton d’ascenseur ou par inhalation d’aérosols.

Xie, C., Zhao, H., Li, K., Zhang, Z., Lu, X., Peng, H., ... & Gu, Y. (2020). The evidence of indirect transmission of SARS-CoV-2 reported in Guangzhou, China. BMC public health, 20(1), 1-9.

Dans un hôpital en Afrique du Sud, en mars-avril 2020, des patients atteints de la COVID-19 ont contaminé d’autres patients qui étaient dans des chambres éloignées. L’investigation suggère que certains cas de transmission du coronavirus ont peut-être eu lieu par l’intermédiaire d’objets contaminés. Le patient P1 semble avoir contaminé le patient P3 alors qu’ils étaient espacés d’environ 6 mètres et pendant 3 heures seulement.

Lessells, R., Moosa, Y., & De Oliveira, T. (2020). Report into a nosocomial outbreak of coronavirus disease 2019 (COVID‐19) at Netcare St. Augustine’s Hospital.

Deux couples ont été infectés car ils vivaient dans deux appartements situés au-dessus d’un appartement où plusieurs personnes ont été atteintes de la COVID-19. Les 3 familles ne se connaissaient pas, et n'avaient pas partagé les ascenseurs pendant la période de contagion. L’investigation suggère que la contamination a eu lieu par la chasse d'eau des toilettes qui a libéré des aérosols qui se sont déplacés dans le système de drainage et ont abouti dans les salles de bains des appartements. Il est probable que l’eau des pièges de drainage en U situés sous la baignoire s’était évaporée (car la baignoire n’est pas utilisée régulièrement) et qu’il n’y avait donc plus d'étanchéité entre les appartements. De plus, les deux couples qui ont été infectés n'ouvraient jamais la fenêtre de leur salle de bains.

Kang, M., Wei, J., Yuan, J., Guo, J., Zhang, Y., Hang, J., ... & Peng, X. (2020). Probable evidence of fecal aerosol transmission of SARS-CoV-2 in a high-rise building. Annals of internal medicine.

A la maison Heng Tai de la propriété Fu Heng à Hong-Kong, un homme de 59 ans vivant dans l'appartement 13 du 34e étage a probablement été infecté par deux personnes atteintes de la COVID-19 qui vivent dans l'appartement 13 du 32e étage.

Leung K., Leung C., Ho-him C. (2020) Coronavirus: at least 10 households evacuated from Hong Kong public housing block in Tai Po over multiple infections. South China Morning Post. Accessed on Dec 27 2020.

Dans l’immeuble Luk Chuen de Lek Yuen Estate à Hong-Kong, 4 appartements dans lesquels 6 résidents ont été infectés - 710, 810, 1012 et 1112 aux 7e, 8e, 10e et 11e étages, respectivement - étaient reliés à l'appartement du patient index, le premier patient de l’immeuble qui a été infecté par la COVID-19, - 812 au 8e étage - par des tuyaux de drainage de l’air verticaux interconnectés.

Tsang D., Ho-him C. (2020) Coronavirus: Hongkonger living in public housing at centre of infection cluster confirmed as infected. South China Morning Post. 13 June 2020. Accessed on Dec 27 2020.

Compilation de 152 événements super-propagateurs de la COVID-19 : l’analyse du tableau fourni par les auteurs indique que plus de 95% des cas sont des transmissions en intérieur. Pour les 5% restants, il n’est pas clair que la transmission ait eu lieu en extérieur.

Leclerc, Q. J., Fuller, N. M., Knight, L. E., Funk, S., Knight, G. M., & CMMID COVID-19 Working Group. (2020). What settings have been linked to SARS-CoV-2 transmission clusters?. Wellcome Open Research, 5(83), 83. Compilation.

Aux États-Unis, le centre national de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a mis à jour sa page sur le sujet en expliquant que "le fait de toucher une surface n'est pas considérée comme un moyen courant de contamination".

CDC. COVID-19 Frequently Asked Questions. Last Accessed 6 Dec 2020.

Le CDC européen (European Centre for Disease Prevention and Control) mentionne que “Indirect transmission through fomites that have been contaminated by respiratory secretions is considered possible, although, so far, transmission through fomites has not been documented”.

ECDC. Transmission of COVID-19. Last Accessed 6 Dec 2020.

Article du 20 novembre 2020 faisant le point sur les produits surgelés et le risque associé de transmission de la COVID-19.

Siregar, T. Could frozen food transmit COVID-19? The Conversation. 20 Nov 2020. Last accessed 6 Dec 2020.

Dans un immeuble à Séoul, les personnes de 7 appartements ont été contaminées à quelques jours d’intervalle. Ces personnes ne se connaissaient pas et les 7 appartements partageaient les tuyaux d’évacuation des salles de bain.

Hwang, S. E., Chang, J. H., Bumjo, O., & Heo, J. (2020). Possible Aerosol Transmission of COVID-19 Associated with an Outbreak in an Apartment in Seoul, South Korea, 2020. International Journal of Infectious Diseases.

Pour aller plus loin

Comment la COVID-19 s’attrape-t-elle ?

Le coronavirus SARS-CoV-2 se transmet-il par aérosols ?

Mon enfant peut-il transmettre la COVID-19 ?

Le coronavirus SARS-CoV-2 peut-il s’attraper en allant aux toilettes ?

Combien de temps une personne est-elle contagieuse ?

Une personne sans symptômes peut-elle contaminer d’autres personnes ?

Le coronavirus SARS-CoV-2 peut-il s’attraper en mangeant ?

Dois-je porter un masque dehors/dedans ?

Quelles sont les règles simples d’hygiène à adopter pendant l’épidémie de la COVID-19?