< Psychologie

Comment trouver un sens dans la nouvelle normalité ?

Texte mis à jour le 2020-06-19


Dans une période d’incertitude, trouver un sens dans ses actions journalières est une bonne stratégie pour gérer la détresse émotionnelle.

Les petits événements de la vie quotidienne peuvent paraître anodins dans la crise que nous vivons. Cependant, nous pouvons les relier à un but précis et leur donner du sens. Attribuer un but permet de satisfaire nos besoins psychologiques fondamentaux :

La satisfaction de ces besoins fondamentaux prédit fortement le bien-être des individus et le sentiment de cohérence de leur vie, d’autant plus lorsque les actions ont une visée altruiste. La tâche compliquée (mais au final bénéfique), c’est de déterminer en quoi effectuer une activité en apparence anodine constitue un acte satisfaisant des besoins fondamentaux.

Pour cela, il faut décomposer le but de l’action et ce qu’elle implique.

Préparer un repas, c’est savoir planifier des actes, suivre une recette, la mettre en oeuvre. Dans cette activité, il faut être rigoureux et patient. Enfin, le déguster, c’est aussi se faire plaisir et faire plaisir aux personnes avec lesquelles nous le partageons. Si le repas est râté ? Pas de soucis: c’est une occasion pour recommencer et s’améliorer. Tant d’aspects qui, une fois qu’on les mis en lumière, donnent du sens à une action toute simple.

Identifier les buts de ses actions et leur contribution à un ensemble d’actions cohérentes est très bénéfique. Cela permet de donner du sens à ce que l’on fait.

Ainsi, il est possible de donner du sens aux moyens d’interagir ensemble pendant la pandémie en sûreté. Respecter les distances de sûreté et les gestes barrières, c’est une action tant pour soi que pour les autres.

Pourquoi pour soi ? Le virus à tout âge peut avoir des conséquences délétères (cardiaques, neurologiques, respiratoires…), il est plus sage de ne pas être atteint de COVID-19.

Pourquoi pour les autres ? Car respecter les gestes barrières, c’est limiter le risque de contaminer les personnes que l’on côtoie.

Respecter les gestes barrières et la distanciation sociale, c’est agir contre le virus, invisible à nos yeux, mais ce n’est pas agir contre les autres, au contraire ! Les liens sociaux peuvent prendre d’autres formes pendant les mesures de distanciation sociale. Des innovations pour échanger sans risque doivent être inventées, telles que la chorale en visioconférence ou les RAVEs organisées avec chacun dansant dans sa voiture. A nous d’inventer..!


facebook twitter linkedin

Sources

Les comportements visant le bien-être et le plaisir sont plus prédictifs du bien-être psychologique que ceux visant uniquement les récompenses matérielles.

Steger, M. F., Kashdan, T. B., & Oishi, S. (2008). Being good by doing good: Daily eudaimonic activity and well-being. Journal of Research in Personality, 42(1), 22-42. Lien vers PDF :

La satisfaction des besoins psychologiques fondamentaux passe par le fait de mettre du sens derrière ses actes et les expériences que l’on vit.

Martela, F., Ryan, R. M., & Steger, M. F. (2018). Meaningfulness as satisfaction of autonomy, competence, relatedness, and beneficence: Comparing the four satisfactions and positive affect as predictors of meaning in life. Journal of Happiness Studies, 19(5), 1261-1282. Lien vers PDF :

L’effet du fait de mettre du sens sur ses expériences sur le bien-être est renforcé lorsque cela est appliqué aux expériences du quotidien.

Hooker, S. A., Masters, K. S., & Park, C. L. (2018). A meaningful life is a healthy life: A conceptual model linking meaning and meaning salience to health. Review of General Psychology, 22(1), 11-24.

Une solution créative pour permettre aux individus de danser sans risque consiste à organiser des fêtes de types RAVEs.

Chacun danse depuis sa voiture.

Pour aller plus loin