< Immunité

Qu'est-ce que l'immunité collective et peut-elle me protéger de la COVID-19 ?

Texte mis à jour le 2020-07-20


Lorsqu'une proportion suffisamment importante des individus est déjà immunisée contre un agent infectieux, celui-ci ne peut pas se propager dans une population. C’est ce qu’on appelle l'immunité collective (ou immunité de groupe). Dans le cas de l'épidémie de COVID-19, la majorité des études considèrent que le seuil d'immunité collective sera atteint lorsque 60-70% de la population sera immunisée. D’autres études qui tiennent compte de l’hétérogénéité de la transmission du coronavirus SARS-CoV-2 indiquent que le seuil d'immunité collective pourrait être plus bas, mais sa valeur précise est difficile à déterminer.

L’épidémie de COVID-19 se développe au sein d’une population lorsqu’un individu infecté par le coronavirus SARS-CoV-2 en contamine, en moyenne, au moins un autre. Plus l’épidémie avance, plus la probabilité pour un individu infecté de transmettre le virus à un individu n’ayant pas encore été infecté diminue. Lorsque la proportion d’individus ayant déjà été infectés est suffisamment importante, il devient peu probable qu’un individu infecté puisse transmettre le virus à un nouvel individu et l’épidémie décline. A partir de ce moment, les individus n’ayant pas encore été atteints bénéficient d’une protection indirecte contre l’infection, c’est ce qu’on appelle l’immunité collective. Cette immunité collective peut être obtenue par l’infection naturelle (si elle confère une protection durable aux individus ayant été infectés) ou par la vaccination (si l’on réussit à développer un vaccin).

Estimation du seuil de l’immunité collective

Des modèles mathématiques permettent de déterminer la proportion de la population qui doit être protégée contre le coronavirus SARS-CoV-2 (après infection naturelle ou par vaccination) pour atteindre l’immunité collective. Cette proportion dépend du nombre moyen de personnes contaminées par un individu contagieux dans une population non protégée (c’est ce que l’on appelle le taux de reproduction de base ou R0). Dans les modèles les plus simples, on peut montrer que le seuil d’immunité collective est égal à 1 - 1 / R0. De nombreuses études ayant montré que le R0 du SARS-CoV-2 est compris entre 2 et 6, il est généralement admis que l’immunité collective sera atteinte lorsque au moins 60-70% de la population aura été immunisée.

Immunité collective dans une population hétérogène

Cette estimation du seuil de l’immunité collective est correcte si le virus se transmet de manière homogène dans la population. En réalité, on sait que la transmission du coronavirus SARS-CoV-2 dépend de multiples facteurs comme l’âge et l’exposition des individus. Par exemple, les enfants et les jeunes adultes sont peu sensibles à l’infection et il est probable qu’ils transmettent moins le SARS-CoV-2 que les personnes plus âgées. La COVID-19 se propage donc moins efficacement dans certaines catégories de la population. Les modèles qui prennent en compte cette hétérogénéité de la transmission du coronavirus coronavirus SARS-CoV-2 suggèrent que le seuil de l’immunité collective pourrait être plus bas qu’attendu, même si le niveau exact reste encore incertain.

L’immunité collective n’est pas encore atteinte

Dans de nombreux pays, moins de 10% de la population a été infecté par le coronavirus SARS-CoV-2. Même en supposant que toutes ces personnes soient immunisées et protégées durablement contre une nouvelle infection cela reste insuffisant pour conférer une immunité collective au reste de la population et pour stopper la propagation actuelle de l’épidémie. La meilleure façon de mettre en place une immunité collective sera de mener des campagnes de vaccination lorsqu’un vaccin sûr et efficace aura pu être mis au point.


facebook twitter

Sources

Description du concept d'immunité collective et de ses implications dans le cas de l'épidémie de COVID-19.

Randolph, H. E., & Barreiro, L. B. (2020). Herd Immunity: Understanding COVID-19. Immunity, 52(5), 737-741.

Etude montrant comment des hétérogénéités dans la population peuvent impacter l'immunité collective:

Britton, T., Ball, F., & Trapman, P. (2020). A mathematical model reveals the influence of population heterogeneity on herd immunity to SARS-CoV-2. Science.

Étude prenant en compte l'hétérogénéité de la transmission du coronavirus SARS-CoV-2 au sein d’une population pour estimer le seuil d'immunité collective.

Gomes, M. G. M., Aguas, R., Corder, R. M., King, J. G., Langwig, K. E., Souto-Maior, C., ... & Penha-Goncalves, C. (2020). Individual variation in susceptibility or exposure to SARS-CoV-2 lowers the herd immunity threshold. medRxiv.

Analyses sur l'état de l'épidémie en Espagne:

Instituto de Salud Carlos II, Second round national sero-epidemiology study of SARS-COV-2 infection in Spain [in Spanish] (2020)

Analyses sur l'état de l'épidémie en France au mois de mai 2020:

Salje, H., Kiem, C. T., Lefrancq, N., Courtejoie, N., Bosetti, P., Paireau, J., ... & Le Strat, Y. (2020). Estimating the burden of SARS-CoV-2 in France. Science.

Analyses sur l'état de l'épidémie en Europe:

Flaxman, S., Mishra, S., Gandy, A., Unwin, H. J. T., Mellan, T. A., Coupland, H., ... & Monod, M. (2020). Estimating the effects of non-pharmaceutical interventions on COVID-19 in Europe. Nature, 1-5.