Agir >


Prendre l'avion

Texte mis à jour le 2020-07-13

En cas de symptômes, essayez de décaler votre voyage si possible.

⃞ fièvre ⃞ toux ⃞ mal de gorge ⃞ essoufflement ⃞ perte de goût ou d’odorat ⃞ congestion nasale ⃞ écoulement nasal
⃞ engelures ⃞ diarrhée

Comment le COVID-19 s’attrape-t-il ?

Le saviez-vous ? Au début de l’épidémie en Chine, 11 patients atteints de COVID-19 ont été admis à l’hôpital dans la province de Zhejiang : ils avaient tous pris le même vol, indiquant qu’ils ont probablement été contaminés lors de leur voyage en avion. Pour en savoir plus

facebook twitter linkedin

Portez un masque pendant toute la durée du voyage.

Le saviez-vous ? Dans un vol de Singapour à Zhejiang en Chine, 10 passagers sur 325 ont été infectés par le coronavirus SARS-CoV-2, alors qu’aucun des membres de l’équipage, qui portaient tous des masques contrairement aux passagers, n’a été contaminé. Pour en savoir plus

Pourquoi et comment manipuler son masque ?

facebook twitter linkedin

Buvez et mangez avant de rentrer dans l’avion, de manière à limiter le besoin de devoir retirer votre masque une fois dans l’avion.

Le saviez-vous ? Une personne qui allait de Chine à Toronto et qui avait une toux sèche a porté un masque pendant toute la durée du vol. Quelques jours plus tard, les tests ont révélé qu’elle avait le COVID-19. Aucun des membres de l’équipage et aucun passager n’a été contaminé. Pour en savoir plus

facebook twitter linkedin

Dans les toilettes de l’avion, un endroit confiné par excellence, ne retirez pas votre masque.

  • Le saviez-vous ? Une analyse de nombreux cas de contamination en “cluster” au Japon montre que la grande majorité des cas de contamination ont eu lieu dans des endroits fermés confinés. Pour en savoir plus

  • Le saviez-vous ? Dans Fangcang, un centre sportif de Wuhan reconverti en hôpital provisoire, l’air le plus contaminé (en quantité de particules virales) a été observé dans les toilettes, des pièces étroites et non ventilées. Pour en savoir plus

facebook twitter linkedin

Lavez-vous régulièrement les mains avec du gel hydroalcoolique (après être allé aux toilettes, après avoir touché des objets potentiellement touchés par d’autres personnes, etc.).

Le saviez-vous ? Une étude sur l’épidémie de SRAS en 2002 a montré que le fait de se laver les mains plus de dix fois par jour réduisait le taux d’infection. Pour en savoir plus

Pourquoi se laver les mains ?

Hauts, les masques !

facebook twitter linkedin