< Rencontres

Quelles sont les précautions à prendre sur le lieu de travail pour limiter la transmission aérienne du virus ?

Texte mis à jour le 2020-06-18


Si vous travaillez en bureau, ouvrez les fenêtres et vérifiez les filtres et caractéristiques de la climatisation avant de retourner au travail. Afin d'éviter le risque de contamination aérienne, le port du masque et le maintien d'une distance entre personnes et d’un temps entre personnes pour de petites pièces de bureau sont conseillés.

Contamination par voie aérienne

La transmission par voie aérienne du SARS-COV-2 a été observée dans certaines circonstances, en particulier lors d’interactions dans des espaces confinés. Par ailleurs, des études ont montré que le coronavirus pouvait rester en suspension dans l’air pendant plusieurs heures (il reste détectable mais on ne sait pas encore s’il est toujours infectieux). Dès lors, quelles sont les précautions à prendre au bureau pour limiter au minimum le risque de contamination par l’air ?

L’influence de l’aération et de la qualité de la filtration

L’idéal est d’ouvrir les fenêtres, de manière à renouveler l’air de la pièce continuellement. Si cela n’est pas possible, pour les systèmes de climatisation, le plus important est d’inactiver ou de réduire la recirculation de l’air et de renouveler l’air avec l’air extérieur à haut débit. Les valeurs importantes à considérer sont : le temps mis pour renouveler intégralement l’air, la fréquence à laquelle le renouvellement d’air est effectué.

Les filtres HEPA sont des dispositifs qui permettent de filtrer les particules fines (au moins 99,98% des particules de diamètre 0.1-0.2 µm selon les normes en vigueur). Ces filtres HEPA sont capables de filtrer une grande partie des particules virales en suspension dans l’air. Ces filtres ne sont pas nécessaires si l’air provient de l’extérieur. Ils ne sont utiles que si il y a recyclage de l’air intérieur. Il faut les changer régulièrement et vérifier les conditions de température et d’humidité.

Dans les cas de recirculation d’air, la qualité de la filtration de l’air de la pièce peut fortement diminuer la probabilité d’infection. Ainsi, la situation ne sera pas la même dans le cas d’une pièce équipée de filtres à haute efficacité de type HEPA, et dans les pièces qui ne disposent pas de ce type de dispositif.

Quelles sont les bonnes mesures de distanciation à prendre au bureau selon le type d’aération?

Des travaux de recherche menés par une équipe de l’université de Harvard ont permis de modéliser les probabilités de contamination par voie aérienne dans un espace de travail partagé, en fonction du type d’aération. Afin de minimiser en dessous de 1% les risques de contamination par aérosols, ces travaux conduisent aux recommandations suivantes :

1 - Il est fortement conseillé de garder son masque dans les bureaux, de manière à minimiser le risque de contamination de l’air et des surfaces.

2 - Si possible, renouveler l’air des pièces régulièrement avec l’air extérieur.

3 - Si impossibilité de renouveler l’air des pièces avec l’air extérieur :

Dans les salles équipées de filtres à air de haute efficacité de type HEPA, plusieurs personnes peuvent travailler dans la même salle, à condition d’être espacées d’au moins 5 mètres et que leur poste de travail soit positionné de telle façon qu’elles soient assises dans des flux d’aération séparés (i.e. dans des couloirs d’air qui ne se mélangent pas entre la sortie et l’entrée du système d’aération). Une autre possibilité est d’utiliser des murs de plexiglass pour modifier les flux d’air. Dans les bureaux qui ne sont pas équipés de filtres HEPA, il est recommandé qu’une seule personne à la fois occupe la pièce, avec un temps d’attente entre deux occupants. Un temps d’attente de 3-4,5 heures est recommandé pour un système d’aération renouvelant l’air toutes les demi-heures afin d’éliminer la majorité des particules virales qui pourraient être en suspension dans l’air. Néanmoins, il est possible qu’un temps plus court soit suffisant, car on ne connaît pas encore la quantité de coronavirus qui suffit pour infecter une personne.

… Privilégiez le télétravail lorsque cela est possible !


facebook twitter

Sources

Recommandations sur les mesures de distanciation à prendre au travail en fonction du mode de filtration de l’air dans les bureaux.

Augenbraun, B., Lasner, Z., Mitra, D., Prabhu, S., Raval, S., Sawaoka, H., and Doyle, J. (2020), Assessment and Mitigation of Aerosol Airborne SARS-CoV-2 Transmission in Laboratory and Office Environments. Harvard University.

La transmission du virus par voie aérienne est importante.

L. Brosseau (2020), Commentary: COVID-19 transmission messages should hinge on science, Center for Infectious Disease Research and Policy.

La transmission du virus par aérosols est une source de débat.

Rapid Expert Consultation on the Possibility of Bioaerosol Spread of SARS-CoV-2 for the COVID-19 Pandemic (April 1, 2020). The National Academies of Sciences, Engineering and Medicine.

La transmission du virus par voie aérienne est rendue possible car la réplication importante du virus dans la gorge. L’étude publiée par les groupes de la Charité en Allemagne montre que le virus est présent dans le mucus du nez et des crachats des le debut des symptomes et reste dans les crachats bien après la fin des symptômes, alors qu’il n’est jamais trouve infectieux dans les selles.

Wölfel, R., Corman, V.M., Guggemos, W. et al. Virological assessment of hospitalized patients with COVID-2019. Nature 581, 465–469 (2020).

Identification du virus dans un rayon de 4m dans les hôpitaux en Chine autour des patients atteints de la COVID-19.

Guo ZD, Wang ZY, Zhang SF, Li X, Li L, Li C, Cui Y, Fu RB, Dong YZ, Chi XY, Zhang MY, Liu K, Cao C, Liu B, Zhang K, Gao YW, Lu B, Chen W. Aerosol and Surface Distribution of Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus 2 in Hospital Wards, Wuhan, China, 2020. Emerging Infect. Dis. 2020 Apr 10;26(7)

Cette revue mentionne que la transmission du coronavirus SARS-CoV-2 par voie aérienne est sûrement causée par des gouttelettes et possiblement des aérosols.

Cascella M, Rajnik M, Cuomo A, et al. Features, Evaluation and Treatment Coronavirus (COVID-19) [Updated 2020 Apr 6]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-.

Cet article soulève le fait que la transmission du coronavirus SARS-CoV-2 pourrait être causée par des aérosols.

Wang, J., & Du, G. (2020). COVID-19 may transmit through aerosol. Irish journal of medical science, 1–2. Advance online publication.

Des calculs théoriques estiment que le coronavirus dans une gouttelette de 5 um peut rester 9 min dans l’air, alors que dans une gouttelette de 2 um, il peut rester 1 h. Ces estimations théoriques suggèrent que la distanciation conseillée par l’OMS (1 m) ou le CDC (~ 2m) ne sera pas toujours suffisante en fonction des conditions de courants d’air ou d'aération.

Singh, N, Kaur, M. On the airborne aspect of COVID-19 coronavirus. arXiv:2004.10082 [physics.pop-ph] PREPRINT

Des mesures expérimentales montrent que le coronavirus SARS-CoV-2 peut être présent en suspension dans l’air pendant plusieurs heures et reste infectieux lorsqu’il est testé sur des cellules en culture 2 heures après aérosolisation.

van Doremalen, N., Bushmaker, T., Morris, D. H., Holbrook, M. G., Gamble, A., Williamson, B. N., . . . Munster, V. J. (2020). Aerosol and Surface Stability of SARS-CoV-2 as Compared with SARS-CoV-1. New England Journal of Medicine, 382(16), 1564-1567. doi:10.1056/NEJMc2004973

L’efficacité des filtres HEPA est de 99.994% pour les particules de 50 nm, et supérieure à 99.996% pour les particules de 0,5 μm et plus.

Zhang, Z., Yi, Y., Zhao, M., Wang, W., & Qi, J. (2014). A blunt sampling probe developed for an in situ leak test of HEPA filters in high-level biosafety laboratory. HVAC&R Research, 20(2), 221-229. doi:10.1080/10789669.2013.855070

L’efficacité des filtres HEPA est de 99.96% pour les aérosols contenant de l’ADN et mimant ainsi les aérosols contenant du coronavirus.

Morono, Y., Hoshino, T., Terada, T., Suzuki, T., Sato, T., Yuasa, H., Kubota, Y., & Inagaki, F. (2018). Assessment of Capacity to Capture DNA Aerosols by Clean Filters for Molecular Biology Experiments. Microbes and environments, 33(2), 222–226. https://doi.org/10.1264/jsme2.ME18012

Pour aller plus loin

Dois-je porter un masque si je n’ai pas de symptômes ?

Un masque peut-il être “pire que rien” ?

Dois-je porter un masque dehors/dedans ?

Peut-on utiliser un masque après sa date de péremption ?

Comment mettre et retirer son masque ?