< Animaux

Mon animal domestique peut-il attraper le COVID-19 et me le transmettre ?

Texte mis à jour le 2020-08-04


Certains animaux domestiques peuvent tomber malades après infection par le coronavirus SARS-CoV-2 et certaines espèces sont plus à risque que d’autres d’attraper le virus. Les transmissions humain-vers-animal et animal-vers-humain sont possibles.

Les tests étant réservés principalement aux humains, nous disposons actuellement de peu de données sur les cas de transmissions naturelles de la COVID-19 à des animaux domestiques. Le coronavirus SARS-CoV-2 a été détecté chez un petit nombre de chats et de chiens dont les maîtres étaient malades de la COVID-19, ainsi que chez plusieurs tigres d’un zoo de New-York, certains ayant des difficultés respiratoires. Les transmissions humain-vers-animal sont donc possibles mais semblent peu courantes.

De plus, les animaux malades peuvent transmettre le coronavirus à d’autres animaux et aux humains. Un cas de transmission animal vers humain a été décrit dans une ferme d’élevage de visons aux Pays Bas. Cependant, le risque de transmission animal domestique-vers-humain semble très faible. Des expériences en laboratoire ont montré que certaines espèces animales sont résistantes à une infection par le coronavirus SARS-CoV-2 alors que d’autres peuvent être infectées. Pour connaître le risque de contamination en fonction des espèces, voir Coronavirus et animaux : quels risques de contamination et transmission de la COVID-19 selon les espèces ?.

Les animaux domestiques pourraient aussi transmettre le virus SARS-CoV-2 non pas en étant malades, mais de manière indirecte en transportant le virus sur leur pattes ou à la surface de leur corps. Comme il est impossible d’empêcher les animaux domestiques de toucher des surfaces potentiellement contaminées, ou de les laver et désinfecter continuellement certaines précautions peuvent être prises pour limiter ce risque :

Si personne n’est malade et n’est à risque dans votre habitation, vous pouvez continuer de vivre normalement avec votre animal de compagnie, c’est-à-dire en respectant les gestes barrières et l’hygiène habituelle. Si une personne vulnérable réside dans votre foyer, il est préférable de faire particulièrement attention aux gestes barrières et aux gestes d’hygiène avec l’animal domestique, tout comme avec les humains.


facebook twitter linkedin

Sources

Article de décembre 2019 faisant le point sur le coronavirus SARS-CoV-2 et les animaux domestiques. A l’échelle mondiale, seulement deux chiens et deux chats se sont avérés positifs au coronavirus SARS-CoV-2. Seul un des chats présentait des symptômes respiratoires. Etant donné le faible nombre de cas observés, il est possible que le chat malade l’ait été pour une autre raison. Les laboratoires IDEXX ont réalisé plus de 4000 tests sur des chevaux, des chiens et des chats en Corée du Sud et aux USA sans détecter un seul animal positif.

Parry, N. M. (2020). COVID-19 and Pets: When Pandemic Meets Panic. Forensic Science International: Reports, 100090.

Dans un zoo à New-York, cinq tigres et trois lions ont été testés positifs pour le SARS-CoV-2. Ces animaux ont été infectés par un membre du personnel du zoo atteint de la COVID-19 qui était asymptomatique.

Site Web WCS (dernier accès le 29 avril 2020).

A Wuhan, des anticorps contre le coronavirus SARS-CoV-2 ont été retrouvés dans le sang de 15 chats sur 102, indiquant que ces chats avaient été infectés par le SARS-CoV-2 et avaient développé une réponse immunitaire.

Zhang, Q., Zhang, H., Huang, K., Yang, Y., Hui, X., Gao, J., ... & Peng, C. (2020). SARS-CoV-2 neutralizing serum antibodies in cats: a serological investigation. BioRxiv.

Sur 17 chats provenant de foyers confirmés COVID-19 et mis en quarantaine à Hong Kong, un seul a été testé positif pour le coronavirus SARS-CoV-2. En outre, un chat (dont le propriétaire était également atteint de la COVID-19) a été testé positif en Belgique, ainsi que deux chats en France, un chat en Allemagne, un chat en Espagne, et deux chats à New York. Aucune contamination chat-vers-humain n’a été détectée.

Hosie M.J., Hartmann K., Hofmann-Lehmann R., Addie D.D., Truyen U., Egberink H., Tasker S., Frymus T., Pennisi M.G., Möstl K. et al. (2020) SARS-Coronavirus (CoV)-2 and cats. European Advisory Board on Cat Diseases. edited 24 June 2020

Des visons dans onze fermes aux Pays-Bas se sont avérés porteurs du coronavirus SARS-CoV-2. Les visons présentaient des signes respiratoires et gastro-intestinaux, et le nombre de décès chez les visons a augmenté. Comme certains travailleurs de ces fermes présentaient des symptômes de la COVID-19 quelques jours auparavant, il est probable que les travailleurs agricoles aient été à l'origine des infections des visons. Le coronavirus s’est ensuite propagé au sein des visons d’élevage et un employé a probablement attrapé la COVID-19 par l’intermédiaire des visons. Certains chats aux alentours ont également développé des anticorps contre le coronavirus, suggérant qu'ils ont été contaminés par les visons.

Oreshkova, N., Molenaar, R. J., Vreman, S., Harders, F., Munnink, B. B. O., Hakze-van der Honing, R. W., ... & Tacken, M. G. (2020). SARS-CoV-2 infection in farmed minks, the Netherlands, April and May 2020. Eurosurveillance, 25(23), 2001005.

Le coronavirus SARS-CoV-2 a été inoculé dans le nez de 6 furets, 7 chats et 5 chiens. Les furets, les chats, et 2 des 5 chiens ont été contaminés et le coronavirus SARS-CoV-2 a été retrouvé dans leurs excréments ou par écouvillon rectal.

Shi, J., Wen, Z., Zhong, G., Yang, H., Wang, C., Huang, B., ... & Zhao, Y. (2020). Susceptibility of ferrets, cats, dogs, and other domesticated animals to SARS–coronavirus 2. Science, 368(6494), 1016-1020.

Pour aller plus loin

Mon animal domestique peut-il attraper le COVID-19 et me le transmettre ?

Coronavirus et animaux : quels risques de contamination et transmission de la COVID-19 selon les espèces ?

Une personne sans symptômes peut-elle contaminer d’autres personnes ?