< Maladie

Quel est le risque de mourir de la COVID-19 pour une personne infectée ?

Texte mis à jour le 2020-05-30


La probabilité de mourir de la maladie COVID-19 varie beaucoup en fonction de l'âge et d’autres facteurs de risque. Elle est quasiment nulle pour des enfants (< 0,006%), adolescents et jeunes adultes et est élevée chez les personnes âgées (~ 8% pour les personnes de plus de 80 ans ). Pour l’ensemble de la population, les estimations fluctuent entre 0,3 % et 1,5 %.

La probabilité de mourir après avoir été infecté par le virus SARS-CoV-2, ou“taux de létalité”, peut être calculée en divisant le nombre de personnes décédées de la maladie COVID-19 par le nombre total de personnes infectées par le virus. Cependant le nombre total de personnes infectées est difficile à connaître précisément car beaucoup ne développent que des symptômes mineurs (on dit que ces personnes sont pauci-symptomatiques ou asymptomatiques) et ne sont pas testées de manière systématique.

Les épidémiologistes distinguent deux taux de létalité pour les maladies infectieuses:

Le taux de létalité des cas est supérieur au taux de létalité réel. Il varie beaucoup entre les pays(typiquement entre 1 et 20%) car il dépend :

  1. de la propension d’un pays à tester les individus potentiellement infectés : typiquement les test PCR sont réalisés sur des personnes présentant des symptômes de la COVID-19 ou ayant été en contact avec une personne identifiée comme atteinte.
  2. de la fiabilité des tests de détection du virus SARS-CoV-2: avec les tests PCR nasopharyngés, on estime qu’environ 30% des personnes infectées sont testées négatives du fait d’un mauvais prélèvement ou d’une quantité de virus réduite dans le nez après un certain temps d’infection.

Le taux de létalité de l’infection correspond au taux de létalité réel mais est plus difficile à calculer car il faut estimer le nombre total de personnes infectées.Cela peut être fait en réalisant régulièrement des campagnes à grande échelle de tests PCR incluant des individus asymptomatiques ou en procédant à des tests sérologiques qui permettent de détecter si une personne a été précédemment infectée par le SARS-CoV-2. Actuellement, on estime que le taux de létalité de l’infection à l’échelle d’une population se distribuant sur tous les âges est de l’ordre de 0,3 - 0,8%.


facebook twitter linkedin

Sources

Explication de la différence entre le taux de létalité des personnes infectées et du taux de létalité des cas détectés. De nombreuses personnes infectées ne sont pas détectées car asymptomatiques ou paucisymptomatiques, et l'échantillonnage sur la population, qui est biaisé pour des personnes en détresse respiratoire, conduit à une sous estimation du nombre de personnes infectées.

Bar-On, Y. M., Flamholz, A., Phillips, R., & Milo, R. (2020). SARS-CoV-2 (COVID-19) by the numbers. Elife, 9, e57309.

Une « méta-analyse » reprenant 13 études du taux de létalité de l’infection (IFR) menées entre février et avril 2020 indique que globalement ce taux peut être estimé à 0.75% (0.49% - 1.01%) avec des différences liées à la pyramide des âges de chaque population.

Meyerowitz-Katz, G., & Merone, L. (2020). A systematic review and meta-analysis of published research data on COVID-19 infection-fatality rates. medRxiv.

Analyse de 95 218 personnes hospitalisées pour cause de COVID-19 en France qui ont conduit à 16 386 décès : il est estimé que 3,6% des personnes infectées sont hospitalisées et que 0,7% décèdent.

Salje, H., Kiem, C. T., Lefrancq, N., Courtejoie, N., Bosetti, P., Paireau, J., ... & Le Strat, Y. (2020). Estimating the burden of SARS-CoV-2 in France. Science.

En Lombardie, à partir de la comparaison de la mortalité enregistrée dans 10 communes par rapport aux années 2015-2019, l’IFR global est estimé à 1.29%. Il varie de 0.05% pour les personnes de moins de 60 ans à 4.25% chez les personnes de plus de 60 ans.

Rinaldi, G., & Paradisi, M. (2020). An empirical estimate of the infection fatality rate of COVID-19 from the first Italian outbreak. medRxiv.

Comparaison du taux de létalité des cas entre l’Italie, la Chine et la Corée du Sud.

Onder, G., Rezza, G., & Brusaferro, S. (2020). Case-fatality rate and characteristics of patients dying in relation to COVID-19 in Italy. Jama.

Une méta-analyse des cas de COVID-19 en Chine estime, au 25 mars 2020, un taux de létalité des personnes infectées de 0,66% pour la population globale.

Verity, R., Okell, L. C., Dorigatti, I., Winskill, P., Whittaker, C., Imai, N., ... & Dighe, A. (2020). Estimates of the severity of coronavirus disease 2019: a model-based analysis. The Lancet Infectious Diseases.

Une méta-analyse des facteurs de risque de mourir de la COVID-19 a été effectuée auprès de 17 millions de patients dans les hôpitaux américains et révèle des différences entre les genres, les ethnicités et une forte dépendance dans les facteurs de comorbidité:

Williamson, E., Walker, A. J., Bhaskaran, K. J., Bacon, S., Bates, C., Morton, C. E., . . . Goldacre, B. (2020). OpenSAFELY: factors associated with COVID-19-related hospital death in the linked electronic health records of 17 million adult NHS patients. medRxiv, 2020.2005.2006.20092999. doi:10.1101/2020.05.06.20092999

Une étude sérologique à grande échelle dans le village de Gangelt, un cluster initial en Allemagne où avait eu lieu un festival et où 80% de la population a été dépistée pour vérifier la présence d’anticorps indiquant une infection de SARS-CoV-2 estime le taux de létalité des personnes infectées a 0.37%.

Streeck, H., Schulte, B., Kuemmerer, B., Richter, E., Höller, T., Fuhrmann, C., ... & Eschbach-Bludau, M. (2020). Infection fatality rate of SARS-CoV-2 infection in a German community with a super-spreading event. medRxiv.

Une étude de l’université de Berkeley publiée en avril 2020 a estimé à partir de la mortalité mensuelle observée de 2015 à 2019 qu’en Italie, le nombre réel de victimes du COVID-19 est deux fois le chiffre reporté dans les hôpitaux et que seulement un individu sur 35 personnes infectées a été confirmé. Les chercheurs remarquent que dans des villes telles que Bergamo en Italie où il y a eu 6000 victimes pour 1 million d’habitants (soit 0.6%), le taux de létalité des personnes infectées a forcément dépassé 0.6% dans ces conditions.

Modi, C., Boehm, V., Ferraro, S., Stein, G., & Seljak, U. (2020). Total COVID-19 Mortality in Italy: Excess Mortality and Age Dependence through Time-Series Analysis. medRxiv.

Estimation du taux de létalité des personnes infectées en France au 7 mai 2020 a 0.5%:

Roques, L, Klein, E, Papaix, J, Sar, A, Soubeyrand, S. Using early data to estimate the actual infection fatality ratio from COVID-19 in France. doi: https://doi.org/10.1101/2020.03.22.20040915

Une étude du 14 mai 2020 fondée sur l'excès de mortalité observé en comparaison avec les années précédentes estime l’IFR à 0.5% à New York City, et à 0.61% en Lombardie. Notez que l’estimation du nombre de victimes de COVID-19 est estimée à ~ 50 000 personnes au 9 mai 2020 au lieu de 33 000 soit +50% par rapport aux chiffres annoncés et cette différence vient des personnes âgées atteintes par le virus chez elles.

Modi, C, Boehm, V, Ferraro, S, Stein, G, Seljak, U. How deadly is COVID-19? A rigorous analysis of excess mortality and age-dependent fatality rates in Italy

Un modèle estime que le taux de létalité de l’infection pourrait être 10 fois plus bas que les estimations originales proches de 1%.

Delius, GW, Powell, BJ, Bees, MA, Constable, GW, MacKay, NJ, Pitchford JW (2020). More prevalent, less deadly? Bayesian inference of the COVID19 Infection Fatality Ratio from mortality data

Estimation du taux de létalité de l’infection à partir de modèle bayésien de type SIR (‘Susceptible, Infectious, or Recovered’) à 0.17% au début de l'épidémie et augmentation graduelle à 1.8% :

Chow*, CC, Chang, JC, Gerkin RC, Vattikuti, S. Global prediction of unreported SARS-CoV2 infection from observed COVID-19 cases

Pour aller plus loin

Est ce que toutes les personnes infectées montrent des symptômes ?

Quel test pour savoir si je suis infecté-e par SARS-CoV-2?